Office Dépot

1- Présentation du projet en quelques mots

Partenariat Office Depot – Clover – Emmaüs/Ateliers Du Bocage
– Il s’agit d’un partenariat entre 3 professionnels du consommable bureautique dont le
projet s’est bâti à partir de 2011 entre Office DEPOT, CLOVER Fabricant de cartouches d’impression et Les Ateliers du Bocage, entreprise d’insertion et adaptée,
mouvement d’Emmaüs. Ce partenariat tri partie, prend soin de l’environnement et des personne en proposant une solution complète permettant :
– La récupération et le tri des consommables usagés
– L’orientation de ces consommables vers des filières de réutilisation ou de destruction agréées
– L’emploie de personnes en situation d’insertion
– Le respect de toutes les exigences réglementaires et un niveau de performance
certifié ISO

 

2- En quoi le projet prend soin de l’environnement et des personnes ?

L’activité de tri représente 1 250 000 unités de cartouches collectées et 20 personnes travaillent à plein temps sur cette activité.
Nos plus value sociales & environnementales :
1. Insertion & Emploi pour tous
2. Réemploi & Lutte contre la fracture numérique

L’entreprise « Ateliers du Bocage » compte aujourd’hui près de 240 salariés dont 40 postes en entreprise d’insertion et 14 postes en entreprise adaptée. Les métiers possibles sont les suivants : collecte et tri de l’ensemble des déchets bureautiques (cartouches d’encre, matériel informatique et téléphonie en vue de leur recyclage ou réemploi, piles, condensateurs, petites batteries, etc.) ; fabrication et recyclage de palettes en bois ; collecte des déchets d’emballages, et, enfin, entretien des espaces verts. Ces activités s’articulent autour de valeurs fortes : favoriser l’insertion socioprofessionnelle des personnes par l’activité économique, participer au développement d’une économie responsable, œuvrer pour la solidarité, réemploi et lutte contre la fracture numérique, ou encore, préserver l’environnement.

 

3- Quels changements / évolutions avez-vous constaté concrètement depuis le lancement du projet ?

Depuis le lancement du projet nous avons constaté :
– Une très bonne coordination pour optimiser la logistique retour de transport et minimiser les impacts environnementaux.
– Une solution sur-mesure proposée aux très gros clients possédant des spécificités dans les modes de collecte.
– Une amélioration des filières de valorisation des déchets pour traiter 100% des volumes en France et via des process de valorisation matière, sans rejet dans la nature !
– Un suivi des non conformités dans les déchets collectés afin de sensibiliser les clients et trouver des solutions efficaces

Annexes

> Quelles difficultés avez-vous rencontré ? et comment les avez-vous surmontées ?
Le projet ne s’est pas fait sans difficultés mais, nous avons pu les surmonter grâce à : – A la compréhension et la meilleure connaissance de nos partenaires multinationales Américaines
– Une coordination tri-partite demandant une bonne connaissance des métiers et savoir-faire de chacun
– Une sensibilisation de toutes les parties prenantes sur l’intérêt de proposer une offre de collecte des déchets.

> Avez-vous un conseil pour ceux qui veulent se lancer ?
Avant de se lancer dans de tels projets il faut avoir conscience qu’il s’agit d’une démarche de long terme dans la sensibilisation des clients, mais qui porte ses fruits.

> Dans cette démarche de quoi êtes-vous le plus fier ?
Nous sommes fiers : d’avoir pu prouver qu’une action à forte valeur ajoutée au niveau social et environnemental peut être viable économiquement et pérenne dans le temps. D’avoir pu redonner de l’espoir à des personnes en réinsertion D’avoir le sentiment d’effectuer un acte virtueux, social et solidaire !